Actualité 

La Fondation Création d’Entreprise du groupe BP récompense l’excellence académique et l’entrepreneuriat.

Par : Mouna Lahrach
 
A l’occasion de la première édition du concours africain de l’innovation, « StarTech Africa », organisé par l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et métiers de Casablanca, la Fondation Création d’Entreprise de la Banque Populaire a décerné, ce jeudi 21 novembre, un chèque de 25 000 dh au profit du jeune lauréat gagnant, Imade Mourchid, pour la pertinence de son projet d’entreprenariat. La cérémonie de remise du prix s’est déroulée en présence de Mme Benkhaldoun , ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, de l’ambassadeur du Niger ainsi que d’un panel de chercheurs, professeurs universitaires et entrepreneurs marocains et africains.

En phase avec les enjeux économiques de ce 21ème siècle et la dynamique de développement et de croissance solidaire que connaît le Maroc, l’ENSAM Casablanca a lancé un concours pour promouvoir les porteurs de projets innovants et encourager l’esprit d’entreprendre auprès des jeunes lauréats. Des conférences et tables rondes sur le thème de « l’innovation technologique en Afrique du 21ème siècle », ont été organisées par l’ENSAM en partenariat avec les ministères de l’Enseignement supérieur, de l’Industrie et du Commerce ainsi que du ministère de l’Equipement et du Transport.
 
 
La Fondation Création d’Entreprise, engagée dans l’accompagnement et le soutien de porteurs de projets d’entreprise, n’a pas manqué de participer à cette initiative aussi bien en tant que partenaire mais, également, en tant qu’acteur économique de référence soutenant l’esprit entrepreneurial au Maroc. C’est ainsi que l’ancien lauréat de l’ENSAM de Meknès, Hicham Abbadi est venu partager son expérience de start-up réussie avec les jeunes lauréats et leur donner le goût d’oser passer du salariat à l’entreprenariat.
 
Hicham Abbad, un modèle de start-up réussie

Fondateur et directeur général du bureau d’étude d’ingénierie, Engima, à 36 ans, ce jeune homme dynamique est déjà à la tête d’une entreprise de près de cinquante salariés à Casanearshore. Après un Bac technique, il obtention son diplôme de production mécanique à l’ENSAM Meknès, il s’envole pour l’Ecole des mines de Paris où il décroche un master en mécanique, spécialité matériaux et procédés de mise en forme. C’est ainsi qu’en 2002, il se voit proposer un poste au sein du groupe Valeo qui avait des usines de production et qui souhaitait créer un bureau d’étude à Casablanca. L’expérience professionnelle dans les multinationales s’est poursuivie avec le groupe Safran qui s’était également implanté au Maroc. Durant plus de six ans, Hicham Abbad occupe des postes clés dans la direction de projets de développement en ingénierie mécanique. La fibre entrepreneuriale se faisant de plus en plus ressentir, Hicham décide de sauter le pas pour se mettre à son propre compte. « L’envie était là depuis ma deuxième expérience mais j’ai préféré me lancer dans la PME marocaine pour me confronter à la réalité du marché marocain dans toutes ses dimensions : financière, administrative, acquisition du savoir. » Après deux expériences en entreprise marocaine, Hicham se sent enfin prêt à voler de ses propres ailes. L’opportunité se présente pour lui d’intégrer un grand équipementier automobile français. Il décline l’offre et leur propose de devenir leur prestataire en conception développement de prototypes mécaniques. Les clients ne donneront pas de réponse et reprendront contact après quelques mois pour accepter l’offre. Hicham s’active en l’espace de quelques semaines pour constituer une équipe d’ingénieurs (anciens collègues) et constituer son entreprise sans financement bancaire. En effet, l’équipe monte à Paris pour présenter son plan et décroche le contrat de sous-traitance. Les donneurs d’ordre multiplient les demandes et collaborent étroitement avec la petite start-up spécialisée dans le conseil et le développement en mécanique industrielle. Aujourd’hui, l’équipe s’est agrandie et les marchés ont fusé grâce à la référence du groupe équipementier qui a fait confiance à ces jeunes ingénieurs.